Insomnium – Argent Moon

Insomnium - Argent Moon EP

Date de sortie : 17 septembre 2021

Genre : Death metal (très) mélodique

Label : Century Media Records

www.insomnium.net

Insomnium revient avec Argent Moon, un EP de 4 titres très mélodiques et mélancoliques.

Cela fait déjà quelques mois que le groupe melodic death metal finlandais Insomnium nous tease la sortie de cet Argent Moon EP. D’abord un premier single est sorti, « The Conjurer », en mars 2021. On se demandait si les musiciens avaient déjà un nouvel album en ligne de mire… Finalement, ce sera simplement une parenthèse mélodique sous la forme d’un EP de 4 ballades, dans la lignée d’Heart Like A Grave. Composé en 2020, le disque exprime la tristesse, l’espoir qui s’amenuise, et la solitude des nuits d’hiver durant le confinement.

« The Conjurer » débute avec une guitare acoustique, instrument phare de l’EP. Il n’est pourtant nulle question de titres acoustiques. Les guitares heavy sont là, avec quelques solos aériens, et le chant growlé de Niilo Sevänen aussi. La chanson est dans la continuité de ce que le groupe nous a proposé récemment avec des morceaux comme « And Bells They Toll » ou « Pale Morning Star ». Le combo se montre sous son jour le plus mélodique, sans pourtant quitter la case (melodic) death metal.

Dès les premières mesures, « The Reticent » rappelle la magnifique « One For Sorrow » (de l’album du même nom, sorti en 2012). Forcément, ça s’annonce bien ! Sur les couplets, c’est Jani Liimatainen qui assure le chant clair, Niilo s’occupant des refrains. C’est la première fois que le guitariste chante autant sur des enregistrements studio, et on ne va pas s’en plaindre. C’est vrai qu’on a un peu l’impression d’avoir déjà entendu ce morceau… Mais ce n’est pas grave, c’est beau, ça fonctionne, c’est ce qui compte !

« The Antagonist » ralentit encore un peu le tempo, sans que l’intensité du morceau ne s’en retrouve amoindrie. Au contraire, la guitare acoustique et le piano ouvrent un morceau qui pourrait sonner doom/gothique en électrique. La voix grave et caverneuse de Niilo renforce ce sentiment. Un violon accompagne la voix claire de Jani sur le refrain, avant que le chant crié et désespéré de Niilo ne résonne et transmette une tristesse encore plus forte. Le contraste couplet voix claire acoustique VS refrain heavy hurlé apporte sa richesse à la composition.

Enfin, déjà l’heure de l’ultime chanson avec « The Wanderer », dévoilée seulement le jour de la sortie de l’EP. Pas de changement d’ambiance, mais à noter que le chant clair est assuré en duo par les deux guitaristes, Jani Liimatainen et Markus Vanhala. Ce dernier, que l’on voit rarement chanter, a co-écrit la chanson avec Niilo Sevänen. La chanson commence en douceur pour s’achever avec intensité. L’EP se termine par un tempo qui reprend de la vigueur, comme l’espoir qui renait lorsque le jour se lève…

Avec Argent Moon, Insomnium a délibérément enregistré 4 ballades. Ce concept ne plaira pas à tout le monde, et peut faire craindre le pire à certains — Insomnium deviendrait-il mou et commercial ? Non, c’est une parenthèse. Le prochain album sera peut-être plus brutal… Cependant, la mélodie et l’émotion ont toujours caractérisé la musique d’Insomnium, la rendant si particulière et accrocheuse, hissant le groupe parmi les meilleurs groupes death mélodique actuels.

Insomnium dévoile son Argent Moon EP
INSOMNIUM

Niilo Sevänen - chant, basse
Jani Liimatainen - chant, guitare
Markus Vanhala - guitare
Ville Friman - chant, guitare
Markus Hirvonen - batterie

Une réflexion sur « Insomnium – Argent Moon »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.