The Agonist – Days Before The World Wept

Artwork de Days Before The World Wept, le nouvel Ep de The Agonist

Date de sortie : 15 octobre 2021

Genre : Melodic death metal / metalcore

Label : Napalm Records

https://soundescapeagency.com/theagonist/

Originaire du Canada, The Agonist reste encore trop peu connu en France, malgré un changement dans le line-up en 2014 assez médiatisé dans la presse spécialisée.. On ne peut que le regretter, surtout quand on sait de quoi le groupe est capable. Il suffit d’écouter le génial Orphans, qui comprend les singles « In Vertigo » ou « The Gift of Silence », sorti en 2019. Les musiciens se sont présentés au somment de leur art, quelque part entre metalcore et death mélodique. Malheureusement, l’année 2020 est arrivée bien vite, et le combo n’a pu promouvoir ce sixième album autant qu’il l’aurait souhaité. En attendant de remonter sur scène, The Agonist a planché sur un nouvel EP, Days Before The World Wept. 5 titres autour d’un concept basé sur la vie, la mort… et la renaissance.

Le disque s’ouvre par une mélodie assez douce, quoiqu’assez triste, au piano…. Avant de nous offrir une instrumentation déchainée où les guitares proposent un jeu plutôt technique. La voix de Vicky Psarakis est toujours aussi puissante et maitrisée. Tantôt son chant death et guttural balaie tout sur son passage, tantôt sa voix claire se veut douce et fragile. « Remnants In Time » est un jeu où les extrêmes s’affrontent.

« If you look at the face of evil, evil will look right back at you ». C’est avec ce bref spoken word que débute le deuxième titre, « Immaculate Deception ». Un couplet au tempo effréné, au chant hurlé précédant un refrain au chant clair. La dernière partie de la chanson démontre encore la précision et la maitrise du rythme par le batteur Simon McKay, qui abat un travail monumental sur tout l’EP. Vicky Psarakis revient nous déclamer ses ultimes paroles dans un chant guttural grave.

« Resurrection » n’est pas un nouveau morceau, puisqu’il s’agit d’un titre déjà sorti sur l’album Five (2016). Bien entendu, il a été réenregistré pour cet EP ! Pourquoi ? Le texte colle parfaitement au concept de cet album. Résultat : une version 2021 plus lourde, plus punchy, mais toujours avec la voix de Vicky cette fois dans un registre heavy metal.

Avant dernier titre, déjà, avec le dernier single « Feast on the Living ». Le chant de sirène de Vicky, qui rappelle « In Vertigo », nous séduit pour nous attirer dans un titre à la fois « in your face » et mélodique grâce aux chœurs lyriques de la vocaliste qui accompagne ses growls. Les guitares sont toujours aussi précises et acérées, en particulier durant un solo assez rapide.

Enfin, le titre éponyme débute par une intro acoustique, à l’instar de « Remants In Time ». Cette fois, ce n’est pas le piano, mais une guitare qui nous joue quelques arpèges. Le reste du morceau est à la fois sombre, puissant et chargé en émotion, notamment grâce à la voix toujours impeccable de la chanteuse et un refrain imparable.

Days Before the World Wept de The Agonist est un EP solide, montrant un groupe créatif, inspiré et en pleine forme. En osant mêler ses influences, du heavy metal au death technique, et en incorporant des touches metal progressif, il offre des titres à l’écriture parfois complexe, parfois plus directe. Il y a plein de choses à déceler qu’il faut écouter les titres plusieurs fois attentivement pour prendre la pleine mesure du travail qui a été effectué. En tout cas, The Agonist consolide son statut avec cet EP de bon augure. Un groupe à suivre et on espère, à voir ou revoir bientôt sur scène…

The Agonist présente son nouvel EP "Days Before The World Wept"
Eric Sanchez Photography
THE AGONIST

Vicky Psarakis : chant, piano
Chris Kells : basse
Danny Marino : guitare
Simon McKay : batterie
Pascal "Paco" Jobin : guitare

Une réflexion sur « The Agonist – Days Before The World Wept »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.