Palisades – Reaching Hypercritical

Chronique album Palisades Reaching Hypercritical

Date de sortie : 22 juillet 2022

Genre : Post-Hardcore /

Label : Rise Records

Site web : wearepalisades.com

Avec près de 15 ans de carrière au compteur et 4 albums studio, le combo originaire du New Jersey aura connu plusieurs changements dans son line-up. En 2021, le frontman Louis “Lou” Miceli Jr  quitte le navire, laissant son bassiste prendre la relève. Reaching Hypercritical est donc le premier album de Palisades avec Brandon Elgar dans la position de chanteur lead. Celui-ci profite de son statut de frontman pour combattre ses démons et délivrer des textes personnels sur l’addiction et la dépression.

«My Consequences», premier single dévoilé en décembre dernier, ouvre l’album de manière très efficace. Palisades évolue dans un style entre neo-metal et post-hardcore, ajoutant des sons électroniques à ses riffs implacables. Elgar offre une prestation vocale dynamique entre mélodie et screams. Ça commence donc plutôt bien, d’autant que l’album se poursuit avec un «Reaching Hypercritical» du même acabit. Palisades propose des titres tantôt très énergiques, tantôt plus calmes. «Invicible (Die Down)» et «Without You» laissent l’auditeur apprécier la voix suave et mélodique d’Elgar, dont le timbre rappelle le regretté Chester Bennington. Cette ballade a dans son chant, mais aussi dans sa rythmique, une vibe à la Linkin Park assez frappante, qui ne manquera pas de faire chavirer les fans du groupe californien.

Malgré ces quelques morceaux au tempo ralenti, le groupe sait se montrer plus incisif, comme sur le punchy et imparable «Sick Of The Attitude», lassant Elgar démontrer un chant plus agressif. Palisades réussit à dévoiler sa facette la plus metal, sans pour autant rogner sur sa force mélodique. Autre titre marquant de ce Reaching Hypercritical : «Sober», dévoilé en juin avec une vidéo officielle. Le chanteur raconte l’histoire d’une personne qui souhaite se défaire à tout prix de ses addictions, quelles qu’elles soient, afin de renouer avec elle-même. Après une introduction toute en douceur, «Better» dévoile un titre puissant avec un refrain à chanter à tue-tête en live. Elgar signe encore une fois un texte sans équivoque, faisant de sa santé mental et de celle de ses jeunes fans son combat.

Avec Reaching Hypercritical, Palisades ne révolutionne en aucun cas la scène rock/metal américaine, rappelant à la fois des artistes phares des années 2000 comme Linkin Park et Papa Roach, ou des groupes plus récents comme Sleeping With Sirens, Memphis May Fire ou Crown The Empire. Certains titres assez convenus manquent de saveur, mais laisse malgré tout l’impression d’un album de bonne facture. Malgré la thématique peu enjouée, Reaching Hypercritical s’écoute facilement et promet de bons moments aux fans du genre.

Laisser un commentaire