Dust In Mind – CTRL

Date de sortie : 19 novembre 2021

Genre : Metal morderne mélodique

Label : darkTunes Music

dustinmind.com

Dust In Mind est un groupe français originaire de Strasbourg. Formé en 2013, le combo a déjà parcouru l’Europe et partagé la scène avec les plus grands : Machine Head, Soilwork, Jinjer et plus récemment Ad Infinitum. Autant dire que nous avons affaire à un groupe expérimenté et professionnel. En démontre la qualité de production visuelle et sonore de leur travail. Déjà 3 albums à son actif, navigant entre metal alternatif et industriel : Never Look Back (2015), Oblivion (2017), From Ashes To Flames (2019), auxquels s’ajoute un quatrième : CTRL. Aujourd’hui, la musique du groupe se situe dans un metal moderne mélodique teinté d’indus. Mais peu importe l’étiquette : la formule est ultra efficace. Pas de répit pour l’auditeur : CTRL est un enchaînement de tubes !

L’album débute avec le single «Lost Control» et son intro assez douce toute en vocalises, avant l’arrivée des guitares. Le titre nous propose un refrain accrocheur, puis un break calme en acoustique, avant que les voix des deux chanteurs ne révèlent leurs puissances. Le duo vocal qu’offrent Jennifer Gervais et Damien Dausch, également guitariste et principal compositeur, est certainement ce qui marque au premier abord. Difficile de ne pas évoquer Lacuna Coil, sachant que la formation italienne est une influence importante pour la chanteuse. A l’instar d’Andrea Ferro, Damien oscille entre chant clair et agressif, comme sur «Take Me Away» où ses screams tranchants viennent contraster avec la voix de Jen.

Pourtant, Dust In Mind se distingue avec un son résolument moderne, entre guitares heavy et sonorités électroniques bien dosées. Le groupe puise plutôt du côté d’un Pain que d’un Amaranthe ou d’un Within Temptation (nouvelle mouture). «Empty» continue de nous présenter des musiciens inspirés grâce à l’écriture de mélodies entêtantes, et ce n’est pas «Synapses» qui viendra nous prouver le contraire. Si ce single a fait son effet pour son tournage sur la Tour Eiffel, la mélodie n’est pas étrangère à son succès. A moins que ce ne soit l’hommage à Edith Piaf qui ait fondre les fans français et du monde entier ?

Après 4 titres forts, l’album nous offre une trêve avec le superbe «Freefall» et sa première partie en acoustique. Jen et Damien chantent avec délicatesse et émotion, avant que la ballade ne gagne en intensité. Mais la pause est de courte durée, Dust In Mind est là pour en découdre ! On enchaîne avec le très dynamique «W.G.A.C.A» (What Goes Around Comes Around), à la mélodie toujours accrocheuse. Puis «Break» nous plonge dans une atmosphère un peu plus sombre où Damien laisse exploser sa rage. «The White Page» mêle touches electro et basse groovy pour nous proposer un metal aux accents neo façon Korn. L’album se conclut avec l’entêtant «No Way Out» aux légère touches symphoniques (dans les chœurs) , déjà sorti en vidéo il y a un an.

Avec CTRL, Dust In Mind tape fort. Seulement 10 titres (on en redemande !), mais cela suffit pour montrer son savoir faire, sans risquer de lasser l’auditeur. CTRL est un sans faute, et mon coup de cœur de cette fin d’année.

La preuve en image. Si vous voulez faire comme moi et soutenir le groupe : https://dustinmind.bigcartel.com/
DUST IN MIND

Jennifer Gervais : Chat
Damien Dausch: Guitare, chant
Philippe Miralles : Guitare
Xavier Guiot : Basse
Thomas Marasi: Drums

Site officiel - Facebook - Instagram - Bandcamp

Laisser un commentaire