BRYMIR – Voices In The Sky

Brymir - Voices In The Sky

Date de sortie : 26 août 2022

Genre : Death metal mélodique

Label : Napalm Records

brymir.com

Si le nom de Brymir reste peu connu hors de Finlande, cela risque de changer avec Voices In The Sky. Le combo, fraîchement signé chez le mastodonte Napalm Records, s’impose tout simplement avec son quatrième album comme l’une des nouvelles valeurs sûres du death metal mélodique européen.

Dès « Voices In The Sky », titre d’ouverture et premier single de l’album, Brymir propose un metal à la fois épique et heavy. La production n’a rien à envier à la concurrence, pourtant très rude cet été. Une introduction à la guitare acoustique précède un couplet rageur où le death mélodique revêt des atours de metal moderne.

Comme nous l’explique le chanteur Viktor Gullichsen dans notre interview, la grande force des Finlandais est leur capacité à s’affranchir de tous les genres pour nous offrir un très bon disque de metal, tout simplement. « Forged In War » s’inscrit dans un death assez lourd quand «Fly With Me» flirte avec le metalcore avec un breakdown en fin de morceau. Le single «Herald of Aegir» débute par une courte introduction orchestrale grandiloquente avant de déployer sa rythmique black metal à grands coupes de blast beats associés à un solo de guitare mélodique très heavy. Le mix des genres n’effraie pas le combo qui parvient malgré tout à suivre sa ligne de conduite death mélodique.

Le chant, partagé entre la voix agressive de Viktor et des chœurs en chant clair créé des mélodies entêtante. «Rift Between Us» propose certainement l’un des refrains les plus mémorables de l’album. «Landfall» ou le très speed «Borderland» proposent un death épique à l’image des histoires que souhaite nous raconter le vocaliste. Puisant son inspiration dans la mythologie nordique comme dans l’actualité, le groupe n’hésite pas à inclure un extrait du Testament de Taras Chevtchenko, figure emblématique de la culture ukrainienne.

L’album se conclue (presque) avec une dernière épopée de plus 7 minutes aux ambiances folk metal et death symphonique. «All As One» offre un moment d’une grande douceur au piano, suivi par l’un des passages les plus heavy de l’album, renforcé par des chœurs gothico-symphonique majestueux. Le groupe nous propose en guise de bonus track une morceau 100 % black metal. Il s’agit d’une reprise assez fidèle du «Diabolis Intrium» de Dark Funeral.

Avec Voices In The Sky, Brymir délivre un album de metal à la fois moderne et ancré dans la tradition du metal nordique. Si beaucoup comparent le groupe à d’autres formations comme Ensiferum ou Wintersun, Brymir parvient à se démarquer pour offrir un album personnel, épique et tout simplement de grande qualité. Un album qui devrait permettre aux Finlandais de se rapprocher des étoiles de la scène européenne.

Laisser un commentaire